1960

En 1960, Monsanto crée une division agricole. Au milieu des années 1960, l'entreprise fonde les Centres agricoles Monsanto (ou MAC, pour Monsanto Agricultural Centers). Il s'agit d'établissements de détail, une nouveauté chez Monsanto, où les producteurs agricoles peuvent trouver tout ce dont ils ont besoin en matière de fertilisants et de pesticides, d'analyse de sol et d'application de produits dans les champs. Les MAC ont été abandonnés progressivement à compter de 1975.

 

/_uploads/images/history_page/1960 history image.jpg

 

1970

Un jeune chimiste qui vient d'être transféré à la division agricole, John Franz, débute ses travaux aux côtés d'un autre scientifique, le Dr Phil Hamm, responsable du programme d'évaluation des herbicides de Monsanto. Le Dr Hamm est particulièrement intéressé par deux composés qui lui ont d'abord été proposés comme adoucisseurs d'eau par des chimistes appartenant à un autre service de Monsanto. Soupçonnant les possibles propriétés herbicides de ces composés, le Dr Hamm charge M. Franz de les étudier. 

 

/_uploads/images/history_page/1970 John Franz image history page.jpg   /_uploads/images/history_page/Glyphosate.jpg

John Franz entreprend d'étudier comment ces composés sont métabolisés à l'intérieur des plantes. Il émet l'hypothèse qu'un composé bénéfique pourrait être créé au cours des réactions métaboliques chez la plante et que, s'il est chanceux, il pourrait réussir à synthétiser un de ces composés. Le troisième composé qu'il parviendra à synthétiser transformera le visage de l'agriculture. La molécule découverte par John Franz est appelée glyphosate, soit l'ingrédient actif de la préparation originale de l'herbicide RoundupMD de Monsanto.

1972-1973

Au début des années 1970, la découverte du glyphosate laisse les spécialistes du marketing de Monsanto perplexes. Ceux-ci sont habitués à vendre des herbicides à effet sélectif, c'est-à-dire qui tuent certaines mauvaises herbes, mais laissent les cultures intactes. Le glyphosate est non sélectif et tue pratiquement toutes les plantes avec lesquelles il vient en contact. Mais, parce que le produit est sûr pour l'environnement, on continue à chercher des façons de l'utiliser sur une base commerciale.

 

1974

L'herbicide de marque RoundupMD original est commercialisé en Malaisie et au Royaume-Uni.

1976

L'herbicide de marque Roundup original est commercialisé pour usage agricole au Canada.

 

/_uploads/images/history_page/Roundup.jpg

 

L'herbicide RoundupMD original permet aux producteurs agricoles de tuer presque toutes les mauvaises herbes qui poussent dans leurs champs, réduisant ainsi la nécessité de travailler la terre pour maîtriser les mauvaises herbes, une pratique qui favorise l'érosion des sols. Ce produit Roundup semble également la solution environnementale parfaite pour l'époque. On constate qu'il se décompose en produits naturels — dioxyde de carbone, acide phosphorique et ammoniac — et qu'il est sûr pour les humains ainsi que pour la faune et la flore. D'un point de vue environnemental, l'herbicide RoundupMD original s'est révélé un des herbicides les plus sûrs – peut-être même le plus sûr – de toute l'histoire des herbicides.

LATE 1970S

En 1970, la plupart des producteurs agricoles croient qu'ils n'ont d'autres choix que d'utiliser des herbicides et de travailler le sol pour maîtriser les mauvaises herbes. À cette époque, la plupart des herbicides sont des produits de prélevée, c'est-à-dire qui créent une barrière chimique à la surface du champ et tuent les mauvaises herbes quand elles germent, traversent la barrière et entrent en contact avec l'herbicide. Pour être efficaces, les herbicides de prélevée doivent se répandre à la surface du sol quand on les applique dans les champs et doivent former une barrière complète et uniforme contre les mauvaises herbes en germination. Ils doivent également demeurer actifs pendant une longue période, afin de demeurer efficaces après la saison pluvieuse du printemps. Ces deux propriétés posent un problème environnemental, car les herbicides de prélevée actifs risquent de se retrouver dans les ruisseaux et les eaux souterraines et de nuire à la faune et la flore. L'herbicide RoundupMD original est différent et est considéré comme un des herbicides les plus sûrs pour l'environnement qu'a connu l'agriculture.

1979

À compter du début des années 1980, Monsanto commence à investir massivement dans une nouvelle science appelée biotechnologie. L'entreprise construit de nouveaux laboratoires, recrute de nouveaux scientifiques, investit des années et des milliards dans la recherche, à la poursuite d'un rêve.

1994

Selon le Farm Chemicals Magazine, l'herbicide de marque RoundupMD original compte parmi les « dix plus importants produits ayant transformé l'agriculture ».

1996

Le canola Roundup Ready est commercialisé au Canada. Cette technologie a transformé le visage de l'agriculture dans l'Ouest canadien et a largement contribué au succès de l'industrie canadienne du canola.

/_uploads/images/history_page/RRCanola image history page.jpg

 

1997

 Le soya Roundup Ready est commercialisé au Canada. Les producteurs agricoles ont désormais accès à des semences comportant une tolérance intégrée à l'herbicide Roundup et à d'autres herbicides à base de glyphosate.

 /_uploads/images/history_page/RRSoybeans image history page.jpg


2004

Roundup WeatherMAX est maintenant vendu au Canada.

 

/_uploads/images/history_page/WMAX R CMYK.jpg

2007

Le Dr John Franz est intronisé au Temple de la renommée nationale des inventeurs (National Inventor's Hall of Fame) pour sa découverte du glyphosate.
http://invent.org/inductee-detail/?IID=333

Roundup Transorb HC est maintenant vendu au Canada. 
/_uploads/images/history_page/RoundupTrans_HC_CMYK.jpg